« Je demande pardon – au nom de l’Eglise, au Seigneur et à vous – pour les fois où, au cours de l’histoire, nous vous avons discriminés, maltraités ou regardés de travers » , a déclaré le pape François le 2 juin 2019 au cours d’une rencontre avec des membres de cette communauté dans un quartier rom de Blaj. Dans la petite église du quartier il a appelé les Roms à « assumer [leur] rôle prépondérant », sans « avoir peur de partager et d’offrir ces notes particulières qui [les] constituent », citant, parmi les nombreuses qualités reconnues à la communauté rom:  leur sens de la famille, de la solidarité, de l’hospitalité, de la défense des plus fragiles au sein de la communauté,  la valorisation et le respect des anciens, la spontanéité et la joie de vivre. Le pape a conclu cette adresse aux Roms : « Je porte un poids, c’est le poids des discriminations, des ségrégations et des mauvais traitements subis par votre communauté. L’histoire nous dit que même les chrétiens, même les catholiques, ne sont pas étrangers à tant de mal. ».