Les résidents du camping Grottes de Han doivent quitter les lieux pour le 31 décembre. C'est la décision prise par la direction. Ce que n'acceptent pas les propriétaires de caravanes. Ils veulent faire valoir leurs droits.

lundi 7 dcembre à 07:15 - Jérôme NOËL - L'Avenir

 

Dans un courrier envoyé le 6 novembre aux résidents du camping Grottes de Han, situé à quelques pas du domaine animalier, la direction des Grottes a indiqué qu'elle ne louerait plus d'emplacements sur son camping à l'avenir. Une énorme surprise pour les propriétaires des caravanes dont certains y passent le printemps et l'été depuis 1980. «Nous sommes tombés des nues, indique un résident qui relaie l'avis de plusieurs de ses voisins du camping. Nous avons écrit dans la foulée à la direction pour leur faire part de notre désaccord. Mais depuis, nous n'avons plus de nouvelles. »

Ces personnes doivent, pour le 31 décembre au plus tard, avoir quitté les lieux. Une façon de faire qui ne plaît pas du tout aux résidents. «Ils agissent comme des cow-boys. Un manque de respect d'autant que cette expulsion ne tient pas compte du règlement d'ordre intérieur. »

En effet, l'article 43 stipule qu'au terme de la saison, à savoir le 30 septembre, l'emplacement sera renouvelé tacitement pour la même durée (1 an) sauf si par courrier recommandé, le campeur renonce à ce droit ou que le Domaine des Grottes de Han renonce à cette location. Dans ce cas-ci, comme en atteste la date du courrier envoyé, l'échéance est dépassée. «J'ai contacté Test Achats. On nous a clairement indiqué que nous devions attendre que la direction décide d'entreprendre des démarches juridiques avec, notamment, une procédure de conciliation devant le juge de paix.»

Les résidents souhaitent faire valoir leurs droits. Ce camping, il a aussi une valeur sentimentale et psychologique. «Certains sont là depuis trente ans. Pourquoi ici et pas ailleurs? Parce que nous sommes au cœur du village, qu'il fait calme, que nous pouvons pêcher, visiter le domaine, nous promener et faire nos courses à pied. » Alors ce qu'ils demandent aujourd'hui, c'est que les Grottes respectent le contrat. « Si on nous demande de partir, c'est parce qu'ils ont un projet lié à celui de la billetterie. Ils veulent transformer le camping en un grand parking. Ils font ce qu'ils veulent mais nous, nous avons le droit de rester ici jusqu'en septembre 2021 puisque nous n'avons pas remis notre renon! C'est leur terrain mais ils n'ont pas tous les droits. » Ils veulent donc simplement profiter une dernière fois de leur camping. «Et nous partirons, si la direction le souhaite et comme il est stipulé dans le règlement, au mois de septembre.» Le cœur lourd, c'est certain.

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20201206_01535158/expulses-du-camping-de-han-sur-lesse