Pour continuer à travailler et à servir ses clients, un restaurateur de Tarcienne a eu l'idée originale d'installer des camping-cars sur son parking.

Depuis le début de la pandémie, nombreux ont été les domaines d'activités qui ont dû se réinventer, travailler autrement et trouver des plans B pour survivre. Le secteur horeca figure parmi les plus impactés.


Depuis une quinzaine de jours, Mattia Collu, le chef du restaurant «Matthias And Sea», situé le long de la N5 à Tarcienne, a trouvé la parade. Il sert ses clients installés à bord de camping-cars stationnés sur le parking de son établissement.


«Nous avons reçu toutes les autorisations nécessaires de la ville de Walcourt et de la zone de police Flowal», déclare-t-il entre deux coups de fil car, chez Mattia, le téléphone n'arrête plus de sonner de 6h du matin à 22h le soir. «Comme nous sommes le seul restaurant de Wallonie encore ouvert, nous recevons un nombre incalculable de coups de fil au point que nous ne savons plus suivre à répondre à la clientèle. Nous avons donc rédigé un SMS que nous envoyons suite à toute demande d'information ou de réservation. Il contient tous les renseignements pratiques. Une fois que la réservation est confirmée, nous recontactons le client», explique-t-il.


Manger dans sa bulle


Concrètement, les clients qui choisissent de venir manger chez Mattia sont invités à prendre place à bord de l'un des camping-cars stationnés sur son parking. «Nous leur donnons un numéro de portable sur lequel nous les invitons à nous envoyer leur commande par SMS. Lorsqu'elle est prête, un serveur apporte les plats commandés à l'entrée du véhicule. À la fin du repas, il récupère les couverts dans un caisson hermétique. Pour le paiement, le serveur présente le terminal de paiement par carte au client. Cela se passe de la même manière qu'une livraison à domicile sauf que c'est dans un camping-car», détaille Mattia.


«Nous avons équipé les camping-cars de chauffages portatifs et de baffles Bluetooth sur lesquels les clients peuvent brancher leur musique», poursuit-il.


Cette manière originale de travailler semble plaire à la clientèle de ce restaurant spécialisé dans les fruits de mer: «En ce qui nous concerne, cette formule nous permet de continuer à travailler tout en satisfaisant notre clientèle. En décomptant les frais de location des véhicules, de désinfection quotidienne de ceux-ci et de gaz, cette formule nous permet de réaliser environ 25% de notre chiffre d'affaires habituel.»


Certains clients viennent même manger chez Mattia avec leur propre camping-car. «Nous avons ainsi vu arriver un camping-car ancêtre Citroën de 1962», poursuit Mattia.


Le soir, sur le parking du restaurant, les camping-cars, les palmiers décoratifs et les lumières vertes donnent une impression de vacances dont beaucoup ressentent le besoin actuellement.

 

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20201129_01533116/matthia-sert-ses-plats-sur-son-parking-dans-des-camping-cars