Encore trop d’affiches en ville: Zavatta sera sanctionné

On trouve toujours des affiches colorées chez des privés, dans la rue de Tourcoing ou ici, sur un chantier de la rue du Christ. EdA

«Qu'on traîne cette pollution visuelle, des semaines après, est problématique», déplore Mathilde Vandorpe.

l y a près de deux mois déjà, le cirque Zavatta déployait son chapiteau le long de la route Express. Pour attirer un public large, il a dispatché une armada de publicités dans toute la ville, entre panneaux fixés sur des poteaux et grandes affiches collées partout.

Pas équitable face aux associations respectueuses

C'est probablement la première fois qu'il reste autant de stigmates d'un cirque, bien après le départ de la caravane. De quoi inciter Mathilde Vandorpe à interpeller Brigitte Aubert lors du conseil communal de lundi soir.

«Je suis assez stupéfaite par la pollution visuelle du dernier affichage, a lancé l'élue cdH. Il y avait habituellement une tolérance puisqu'on savait qu'ils mettaient les cartons sur les différents poteaux aux différents carrefours et que tout était enlevé le lendemain de leur départ.

Aujourd'hui, on retrouve encore de grandes affiches sur les panneaux communaux, sur des façades privées ou sur du mobilier scolaire - je pense à l'avenue de Rheinfelden et le panneau de l'ARTEM.

Voir ces affiches Zavatta partout est problématique. J'aurais donc aimé une réaction communale, je suppose que des sanctions existent...»

Mme Vandorpe rajoute que ces publicités ne sont pas équitables face à «des associations qui doivent parfois se battre pour avoir une certaine visibilité sur les affichages communaux».

«Ils sont en infraction»

La bourgmestre a rappelé le règlement.

«Normalement, les affichages doivent être enlevés huit jours après la fin de la dernière représentation. Ils sont donc en infraction, c'est vrai que c'est une pollution visuelle. Nous devons tout enlever et nous enverrons la sanction».

Elle devrait se calculer en fonction du nombre d'heures prestées pour le nettoyage.

De son côté, le cirque s'étonne de cette intervention lors du conseil communal, lundi soir.

Encore trop d’affiches en ville: Zavatta sera sanctionné

Le cirque Zavatta à Mouscron, début septembre.EdA

En effet, le placier de la ville de Mouscron a justement contacté Zavatta lundi. «C'était à 9h50. Nous nous sommes alors organisés pour revenir sur Mouscron. Nous l'avons rappelé, toujours lundi, à 16 heures, pour dire que nous venions dès ce mercredi matin nettoyer ce qui restait.» La communication entre les services de la Ville n'est pas passée entre-temps.


Zavatta précise encore que c'est un nouvel employé qui est en charge de la publicité dans les villes. «Mouscron était sa première commune où il intervenait pour nous.» Il regrette une faute par méconnaissance qui ne se reproduira plus. «En France d'où il vient, c'est toléré de coller les affiches sur des panneaux privés. L'information selon laquelle cela ne se fait pas en Belgique lui a donc été transmise.»

Quant aux panneaux communaux sur lesquels Zavatta a aussi fait sa pub, «une autorisation de la Ville a été donnée». De plus, «dans les autres villes, c'est la commune elle-même qui se charge de nettoyer ses panneaux lorsqu'ils sont remplis. Mais comme il y a moins d'activités culturelles, peut-être que nos affichages sont encore visibles...»


https://www.lavenir.net/cnt/dmf20201027_01524053/encore-trop-d-affiches-en-ville-zavatta-sera-sanctionne