Namur : la Foire pourrait revenir le 15 juillet

Jean Busch, le président du comité des forains se dit particulièrement attentif aux mesures sanitaires.Eda – Florent Marot (Archive)

 

Le dossier est surla table. Le président du comité de la Foire a rencontré les autorités communales ce lundi.

Les forains de la Foire de Namur retiennent leur souffle et espèrent bien pousser un ouf de soulagement ce mardi.

Annulée fin avril par les autorités communales dans le contexte sanitaire que l’on sait, la Foire de juillet pourrait bien avoir lieu. Des dates ont filtré ce lundi: du 15 au 27 juillet.

Il faut dire que depuis l’annonce de l’annulation de cet événement annuel incontournable, de l’eau a coulé sous les ponts. Après de longues semaines d’incertitude, le Conseil national de sécurité (CNS) a donné début juin son feu vert pour que les forains puissent reprendre leurs activités dès le mois d’août. Quelques semaines plus tard, la date a été avancée à début juillet. Sans plus attendre, les forains ont logiquement pris la balle au bond. «Le dernier euro rentré en caisse? Cela remonte déjà au mois de février», rappelle Jean Busch, président du comité de la Foire de Namur. Autant dire que les derniers mois n’ont pas été simples. Euphémisme. «Alors quand le Fédéral est revenu sur ses mots, nous avons voulu savoir si c’était possible. Ce lundi, nous avons été reçus par le bourgmestre et l’échevine des Fêtes. L’échange a été très positif, ils nous soutiennent!»

Un défi organisationnel

 

Si aujourd’hui tout le monde semble s’entendre sur la tenue de l’événement (lire par ailleurs), encore faut-il le mettre en place. Le défi est bien réel. «Normalement, une foire comme celle-ci ne s’organise pas en cinq jours.»

En d’autres temps, de nombreux points auraient dû être réglés bien en amont: aménagement de l’espace public, raccordement à l’électricité, gestion des eaux, etc. C’est une véritable course contre la montre qui s’annonce, mais Jean Busch se dit confiant et il l’assure, les forains respecteront scrupuleusement toutes les mesures d’hygiène nécessaires.

Il faut dire que si la Foire s’organise dès ce 15 juillet, c’est un signal d’espoir très fort qui sera envoyé à tout un secteur.

Donner l’exemple

L’enjeu est donc de taille pour les forains qui espèrent qu’une décision positive de la Ville de Namur pourra inspirer d’autres localités. «Ce que nous voulons, c’est donner l’exemple. Namur deviendrait la première grande foire à se tenir en Belgique, avant Bruxelles qui commencera ce 1er août! C’est pour ça que le dossier est si compliqué, il y a toute la question du protocole à régler, indique Jean Busch. Nous l’avons déjà élaboré et il a même été transmis au niveau Fédéral. Distanciation physique, usage de gel hydroalcoolique, port du masque, tout y est. C’est très complet», assure-t-il.

Dans l’après-midi, le comité de forains a rentré un dossier auprès de l’administration en espérant que le Collège communal se prononce favorablement sur le sort de l’événement. Une réponse est attendue mardi dans la journée.

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20200706_01489057/namur-la-foire-pourrait-revenir-le-15-juillet