mardi 27 janvier 2021 - Belga
Les campings et parcs de vacances sont obligés de rester portes closes depuis le 3 novembre.Yves Bircic

L'organisation sectorielle Recread, qui représente des exploitants de campings et parcs de vacances au nord du pays, introduit un recours au Conseil d'Etat afin d'obtenir les mêmes conditions que pour les hôtels, bed & breakfast et maisons et appartements de vacances non collectifs à la Côte, qui eux ont pu rester ouverts.

«Après près de trois mois de fermeture imposée, les campings et parcs de vacances ne voient aucun argument pour rester fermés plus longtemps», affirme Recread.

L'organisation sectorielle espère avoir gain de cause pour que les campings et parcs de vacances puissent rouvrir pour les vacances de carnaval.

«Nos entrepreneurs ne sont pas contents du tout du report d'une décision pour notre secteur au 5 février», explique un porte-parole de Recread, dénonçant une «violation persistante du principe d'égalité» qui risque de conduire de plus en plus d'entreprises à la faillite.

Les campings et parcs de vacances sont obligés de rester portes closes depuis le 3 novembre. Mais d'autres formules d'hébergement sont restées ouvertes. Pour Recread, des locations touristiques en camping et parc de vacances sont tout à fait possibles dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Nos entrepreneurs ne sont pas contents du tout du report d'une décision pour notre secteur au 5 février

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20210126_01548853/les-campings-se-lassent-aucun-argument-pour-rester-fermes-plus-longtemps