Mardi 15 novembre, 3e édition de Camp’ Air au WEX. Ce salon pro présente les innovations pour l’hôtellerie de plein air.

Les tentes canadiennes et le camping de papa, c’est fini. Ce mercredi, le parlement wallon vote le nouveau code wallon du tourisme qui ouvre toute grande la porte à une hôtellerie de plein air très innovante. Tentes suspendues et cabanes perchées dans les arbres, logements de loisirs astucieux et en bois, infrastructures de tourisme en forêt ou en campagne: avec le code de développement territorial (CoDT), la Wallonie permet et encadre désormais des équipements d’hébergement touristique qui sont plébiscités par les touristes. Et bien au-delà des yourtes et autres roulottes.

Le stand le plus spacieux, au centre du palais 6, montrera les projets d’architectes qui ont participé au concours d’habitat léger de loisir en bois, organisé par l’ASBL Ressources naturelles et développement (RND). Une démonstration du potentiel créatif qui n’attend que le feu vert de la Région pour se concrétiser.

Les deux premières éditions de Camp’Air se sont déroulées en février 2014 et 2015. L’événement 2016 a été repoussé en novembre, et gardera cette périodicité, afin d’alimenter suffisamment tôt les professionnels en informations en vue de leurs investissements pour la saison suivante.

Créativité et innovation

Plus de 8 000 professionnels sont invités gratuitement à visiter un Salon unique en Belgique, destiné à booster un secteur en pleine révolution. Une septantaine d’exposants occuperont le palais 6 pour mettre en relations différents métiers complémentaires. La symbiose la plus évidente associe les hébergeurs (campings, chambres d’hôtes, gîtes) et les attractions touristiques. Mais le Salon veut y ajouter des restaurateurs et des producteurs des terroirs wallons rassemblés dans le village des saveurs de terroir, les fournisseurs de biens et de services.

On y trouvera ainsi une constructeur de piscines bio, de Hestal, ou encore une start up qui lance un habitat léger de loisir en bois, Be Lodge, du marchois Bertrand Marot. Des infrastructures gonflables, des motor-homes à ossature bois, des logiciels conçus pour la gestion des campings de différentes tailles.

Les exposants sont d’abord wallons, belges, néerlandais, sans oublier quinze français et deux grand-ducaux.

 

Source : Vers l'avenir mercredi 9 novembre 2016 05h00 - Éric LEKANE