Namur - Vingt enfants traités comme des VIP pour une action unique.
Ah ! la magie de la fête foraine, celle qui fait luire de jolies étincelles de joie dans les yeux des enfants ! Lundi, à l'initiative de Stéphanie Scailquin, échevine de la Cohésion sociale en charge de la politique des quartiers, les forains ont accueilli gracieusement une vingtaine d'enfants du quartier Saint-Nicolas pour quelques heures inoubliables pendant lesquelles ils ont pu profiter des différents manèges, attractions et autres divertissements.
Ils ont eu accès à toutes les attractions qu'ils souhaitaient: la Pieuvre, le Skate, le Toboggan, la Chenille... sans oublier les inévitables croustillons !
Les enfants ont été chaleureusement accueillis par Lydia Olivier, présidente du comité forain de la foire de Namur. Voilà une personne de coeur qui illustre parfaitement le titre de cet article !
"Ce geste de générosité envers les enfants, les forains le refont depuis de nombreuses années. En huit ans de présence à la tête du comité, je n'ai jamais essuyé de refus ! Les forains ont un grand coeur plein d'affection pour les gosses", nous a-t-elle confié.
Stéphanie Scailquin a choisi ce quartier Saint-Nicolas (appelé aussi quartier des Arsouilles) parce qu'il accueille depuis de nombreuses années sur son territoire la foire de Namur dont c'est la 104e édition. De plus, l'ASBL Cinex oeuvre à soutenir les activités dans ce quartier namurois populaire et multiculturel. Il s'agit aussi, entre autres, de rompre l'isolement des habitants et d'organiser des activités pour les jeunes pendant les congés scolaires. C'est sous cet angle qu'il faut considérer la visite à la foire des enfants du quartier.
Sous un autre angle, pour Nico, de la friterie du même nom, la foire se déroule bien : "Pas de bagarres ni de problèmes de sécurité ! C'est mieux ainsi car les gens viennent alors en famille ! Notre métier est tributaire de la météo. Les fortes chaleurs de fin de semaine pourraient être bénéfiques! Après le barbecue entre amis, un p'tit tour à la foire ?"

R. Tom
Source : La Libre Belgique (Jeudi 17 juillet 2014)