Bernard FORMOSO
Paris : L’Harmattan, 1987

Sans cesse confrontés aux préjugés des populations parmi lesquelles ils vivent, les groupes que l'on dénomme en France Tsiganes, Gitans ou Bohémiens produisent en retour une image peu flatteuse des non-Tsiganes, de ceux qu'ils appellent Gadjé.

Dans cet ouvrage Bernard FORMOSO recense les termes de l'opposition symbolique Tsiganes/Gadjé et montre que les préjugés émis de part et d'autre trouvent leurs fondements dans la confrontation permanente de deux modes de vie profondément antithétiques.