Intégration des Roms : l'UE et les Etats membres doivent intensifier leurs efforts

Les députés demandent une analyse critique des échecs des politiques en matière d'intégration des Roms, compte tenu des "progrès insuffisants "constatés à ce jour. Le Parlement demande une stratégie d'intégration des Roms depuis 2008 et les députés estiment que des engagements politiques devraient être pris lors du second sommet européen des Roms qui se tiendra le 4 avril.

Dans une résolution au nom de sept groupes politiques du PE, adoptée aujourd'hui par 572 voix pour, 28 contre et 23 abstentions, les députés condamnent la récente montée du racisme à l'égard des Roms dans plusieurs Etats membres de l'UE et expriment leurs inquiétudes face aux discriminations dont les Roms font l'objet en matière d'éducation, de logement, d'emploi, d'accès aux soins de santé et au vu de leur faible participation politique. Le rapatriement forcé des Roms vers les pays des Balkans, où ils risquent d'être discriminés et de se retrouver sans logement, est préoccupante, ont également souligné les députés.

Des efforts concertés pour "obliger les parties concernées à s'acquitter de leurs engagements"

Le Parlement réitère sa demande de 2008 d'élaborer une stratégie européenne sur les Roms, à laquelle la Commission européenne n'a pas encore répondu. Les nouveaux commissaires doivent accorder la priorité aux questions liées aux Roms qui relèvent de leurs compétences et une approche horizontale doit être adoptée, estiment les députés.

Un programme précis de développement doit être établi, avec une possibilité d'intervention dans "les zones de ghetto", confrontées à de graves désavantages structurels, estiment les députés. Les mesures anti-discrimination "ne sont pas suffisantes" et les parties concernées doivent s'acquitter des engagements qu'elles ont pris. L'utilisation des fonds de préadhésion doivent être évalués en fonction de leurs impacts sociaux et les autorités locales doivent être incitées à faire un meilleur usage des opportunités de financements structurels.