La société de logements sociaux La Sambrienne a décidé de creuser des tranchées pour empêcher les gens du voyage de s'installer à la cité Parc de Marcinelle. Après le projet de construction d’un mur à la frontière entre Mouscron et Wattrelos, cette nouvelle polémique montre l’urgence qu’il y a à définir et mettre en œuvre une politique régionale et communale d’accueil des gens du voyage. Il est en effet du devoir des autorités publiques de faire respecter le droit fondamental au logement qui s’applique à chacun, y compris aux citoyens qui ont choisi de vivre dans un habitat mobile.

Le Centre ainsi que d’autres acteurs de terrain tels que le Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms en Wallonie se tiennent à la disposition de toutes les parties concernées pour examiner cette question et aboutir à des solutions concrètes et durables.

 

Communiqué du Centre pour l'égalité des Chances