CHARLEROI-CENTRE -Une centaine de caravanes se sont installées sur un terrain de l’aéroport.  Depuis lundi, c’est l’une des premières visions qu’ont les touristes qui débarquent à Charleroi : une centaine de caravanes se sont en effet installées sur un terrain privé de l’aéroport et les gens du voyage ont bien l’intention d’y camper quelque temps.

Chassés de la Cité Parc, à Marcinelle, les nomades, qui ont pour habitude de s’installer à la hussarde sur le premier site venu, se sont déplacés de quelques kilomètres vers le nord pour planter leurs caravanes à Heppignies.

Ils savent en effet que la procédure d’expulsion prend toujours quelques jours avant d’être exécutée et que la police ne peut la mettre en œuvre qu’après la réception d’un arrêté signé par le bourgmestre.

"Nous sommes en pourparlers avec les gens du voyage, ainsi qu’avec les autorités compétentes", explique Vincent Grassa, porte-parole du Brussels South Charleroi Airport. "Tout est mis en œuvre pour que nous puissions trouver une solution à l’amiable."

Dans la région de Charleroi, le problème persiste depuis des années : les nomades se déplacent du parking des Expos à la cité Parc en passant par l’aéroport ou encore le zoning industriel de Montignies-sur-Sambre.

Souvent, ils laissent derrière eux des monceaux d’immondices que les gestionnaires desdits sites doivent évacuer à leurs frais.

Une chose est sûre : les responsables politiques se rejettent les camps de gitans comme une patate chaude, alors que la mise à disposition d’un site dédié à leur accueil pourrait régler définitivement le problème. Mais personne n’ose pour l’instant créer un tel lieu. Cela ferait mauvais genre auprès de la population…

 

La DH - F. D. Publié le lundi 08 juin 2015 à 20h07 - Mis à jour le mardi 09 juin 2015 à 08h23